Au vu des annonces gouvernementales, nous vous informons que les cours amateurs à l’Ecole Lenôtre Quai Henri IV sont provisoirement suspendus.

Interview

1. Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Jérôme Chaucesse. Je suis Meilleur Ouvrier de France Pâtissier-Confiseur depuis 2015.

J’ai commencé à l’âge de 15 ans en boutique. J’ai passé plusieurs examens : CAP Pâtissier, CAP Chocolatier, brevet de maîtrise et différents concours comme celui des Meilleurs Apprentis de France, Festival d’Occitanie, Grand Prix International de la Chocolaterie (devenu World Chocolate Masters par la suite) pour terminer avec le concours MOF en 2015.

Durant ma carrière, j’ai eu la chance de côtoyer de grands Chefs en boutiques comme en restauration étoilées Michelin.

2. Quand et comment avez-vous eu ce début de passion pour la gastronomie et la pâtisserie ?

A l’âge de 8 ans, j’ai passé des vacances avec mon oncle. Il était fournisseur de matières premières pour des boulangers-pâtissiers et j’ai pu l’accompagner dans ses visites. J’ai été séduit par les odeurs ainsi que par le côté très graphique des pâtisseries. Au fil des années, j’ai eu l’envie de vivre ce métier passionnant.

3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?

C’est la continuité d’un parcours professionnel. On apprend à l’école et à travers les autres. On maitrise et on occupe des postes de chefs dans différentes maisons et après cela vient un devoir de transmettre ce métier et cette passion.

4. Pourquoi l’Ecole Lenôtre ?

La Maison Lenôtre est pour moi une référence de la gastronomie et de la pâtisserie française grâce à M. Gaston Lenôtre. C’est donc pour moi une évidence de venir enseigner et transmettre mon savoir au sein de cette école.

5. Quel est votre dessert favori et pourquoi ?

En premier, c’est le Paris Brest : un des premiers desserts que j’ai réalisés chez moi quand j’ai démarré le métier. Ensuite j’aime beaucoup aussi le flan à la vanille.

6. Votre signature en pâtisserie ?

La poire Belle Hélène ! C’est le mariage parfait des parfums et des textures. J’aime la revisiter autant en dessert 3 étoiles Michelin qu’en dessert de brasserie mais aussi petits gâteaux et entremets pour boutique.

7. La recette que vous connaissez par cœur ?

La crème de noisette ! C’est mon côté gourmand !

8. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un apprenti ou une personne souhaitant faire une reconversion pâtisserie ?

D’être conscient des avantages et des inconvénients de ce métier premièrement. Ensuite, si la passion l’emporte, il faut la vivre totalement.

9. Le détail sur lequel vous ne transigez pas en cuisine ou salle de cours ?

La sécurité est essentielle. Il faut toujours vérifier son environnement de travail.

Archives de cours :