Interview

1. Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Marianne Heiles. Passionnée par toutes formes d’art, je dessine et je peins beaucoup, je joue de la musique et j’aime voyager pour découvrir de nouvelles cultures.
Je me suis formée à l’Ecole Nationale Supérieure de Pâtisserie d’Alain Ducasse pendant trois ans, j’ai ensuite créé une entreprise de livraisons de pâtisseries en Click & Collect pendant la période du Covid-19.
Je suis maintenant formatrice Anglophone au sein de l’école Lenôtre.

2. Quand et comment avez-vous eu ce déclic pour la gastronomie ?

Dans ma famille, tout le monde cuisine, c’est notre moyen de partage. Ça m’est donc venu naturellement en étant petite et c’est au collège que j’ai décidé qu’après mon Baccalauréat, je me formerai en pâtisserie.

3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?

Transmettre son savoir-faire dans un métier de passion comme celui-ci est très important, en plus de ça on apprend toujours des expériences des élèves, c’est très enrichissant.

4. Pourquoi la Maison Lenôtre ?

La maison Lenôtre est une institution, où l’esprit familial est ancré en ses lieux et ses employés et la nouvelle école Lenôtre de Rungis est un très bel endroit pour les passionnés.

5. Quel est votre plat favori ?

La tarte aux mirabelles du jardin de ma maman, un très bel équilibre entre l’acide et le sucré.

6. Votre signature en cuisine/pâtisserie?

Passionnée de cuisine asiatique, j’aime intégrer des ingrédients japonais au sein de mes pâtisseries (le gomasio, le Gari, ou la prune Umeboshi par exemple).

7. La recette que vous connaissez les yeux fermés ?

La crème brulée ou le pain perdu (j’utilise la même recette !)

8. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un apprenti ou une personne souhaitant faire une reconversion en cuisine ou pâtisserie ?

Il faut faire vivre son ambition et ne pas se mettre de limites.

9. Le détail sur lequel vous ne transigez pas en cuisine ?

L’esprit d’équipe !