Pierre Prevost

Cours dispensé :

Interview

1. Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Pierre Prévost. J’ai derrière moi six belles années en tant que chef enseignant en pâtisserie pour les particuliers. J’enseigne actuellement les Ateliers de Gaston sur le quai Henri IV.

2. Quand et comment avez-vous eu ce déclic pour la gastronomie ?

Ce métier m’est venu à l’âge de 15ans. J’ai eu la chance de pouvoir partage de bons moments en cuisine avec ma nourrisse qui aimait mettre les petits plats dans les grands et de pouvoir réaliser à ses côtés de bons petits desserts.

3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?

L’envie d’enseigner est apparu longtemps après mon début de carrière de pâtissier. Pour cela, il a fallu que j’apprenne beaucoup et acquérir de l’expérience, de la confiance en moi-même, dans mon travail mais aussi auprès de mes collègues.

4. Pourquoi la Maison Lenôtre ?

Je suis rentré au sein de la Maison Lenôtre par le plus grand des hasards. J’avais eu l’occasion de faire partie des invités pour les 80ans de Monsieur Gaston Lenôtre que je rencontrais pour la première fois, un homme charmant avec un sourire malin ! Je l’entends alors dire : « J’aimerais que ce garçon vienne à l’occasion travailler chez nous… ». Ce qui est arrivé finalement quelques années plus tard.

5. Quel est votre douceur favorite ?

Ce que j’aime particulièrement, ce sont les kouglofs, brioches et croissants. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que le petit déjeuner est le premier repas de la journée, qu’on le partage en famille ou en amis le week-end… et aussi bien à n’importe quelle heure de la journée. Ce sont aussi mes premiers souvenirs de rentrer dans une boulangerie et d’en ressortir avec des viennoiseries.

6. Votre signature en cuisine/pâtisserie?

Ce que j’aime – comme beaucoup d’autres personnes – c’est le chocolat, noir de préférence. La gourmandise tout simplement, pour les textures fondantes et leurs goûts variés.

7. La recette que vous connaissez les yeux fermés ?

Les crèmes ! Crème pâtissière à la vanille ? Hum un régal ! En plus, elle s’adapte très à une autre recette que je peux réaliser les yeux fermés : la pâte à choux. Cela permet aussi de réaliser un autre dessert que j’affectionne tout particulièrement : l’éclair au chocolat, miam miammiam !

8. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un apprenti ou une personne souhaitant faire une reconversion en cuisine ou pâtisserie ?

prêt à donner beaucoup de soi-même pour pouvoir faire plaisir aux autres.

9. Le détail sur lequel vous ne transigez pas en cuisine ?

Je dirais d’être vigilant, de garder sa rigueur et bien évidemment de rester propre sur soi.

Archives de cours :