Guillaume Galy

Cours dispensé :

Interview

1. Bonjour, pourriez-vous vous présenter en quelques mots?

Bonjour, je suis Guillaume Galy. Après dix ans de travail au sein de l’équipe création de la Maison Lenôtre, j’ai évolué durant deux ans à New York dans un restaurant étoile puis ai poursuivi par deux années supplémentaires dans une école internationale en Suisse. A présent, je suis Chef Consultant pour l’école Lenôtre.

2. Quand et comment avez-vous eu ce déclic pour la cuisine et la pâtisserie ?

J’ai su que j’aimais la cuisine depuis tout petit, dès l’âge de neuf ans. Grâce à ma mère et sa cuisine tournée vers le terroir normand mais aussi ma grand-mère partageant une cuisine méridionale avec toute la famille, j'ai pris goût aux réunions familiales que j’attendais avec impatience.

3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?

La cuisine est pour moi un mode de communication et de partage. Il est important pour moi de transmettre cet art de vivre au plus grand nombre, surtout les passionnés. Les techniques et les bases de la cuisine française sont très importantes à mes yeux.

4. Pourquoi la Maison Lenôtre ?

La Maison Lenôtre, présente au comité Colbert, est un acteur principal du savoir-faire avec des tours de main dans le respect de la tradition française. Gaston Lenôtre représente un précurseur de l’esprit de transmission. Un état d’esprit qui anime et se perpétue encore aujourd’hui au sein de l’école.

5. Quel est votre dessert favori et pourquoi ?

Mon gâteau préféré est le « Succès » de la Maison Lenôtre. Il s’agit d’une recette de plus de cinquante ans : son équilibre est toujours aussi surprenant et efficace entre le crémeux, les pralinettes et le croustillant de sa meringue à la noisette.

6. Votre signature en pâtisserie?

Je dirais un jeu de texture avec le craquant de la fleur de sel.

7. La recette que vous connaissez les yeux fermés ?

La recette de la crème caramel : un basique français tellement savoureux !

8. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un apprenti ou une personne souhaitant faire une reconversion en cuisine ou en pâtisserie ?

La cuisine demande de la rigueur. Faire bien une fois est facile mais le faire chaque jour demande de la précision comme aurait dit Gaston Lenôtre, surtout pour nos clients.

9. Le détail sur lequel vous ne transigez pas en cuisine ?

L’échange, le partage mais aussi la finesse d’exécution car le visuel compte beaucoup de nos jours pour se démarquer et retenir l’attention en cuisine comme en pâtisserie.

Archives de cours :